Thursday, August 12, 2010

Déceptions

Le 12 août 2010

Jeudi. Ces jours, depuis presque une semaine, je n’ai plus eu des cartes. J’avais l’impression que, de ma faute, les gens ne peuvent pas se débrouiller pour passer des vacances dans les Monts Apuseni. J’avais des dépliants avec la reproduction d’une bonne carte que je complétais avec plus de renseignements et les gens partaient avec quelque chose dans la main. Aujourd’hui j’ai reçu des cartes, pas les plus exactes, mais enfin des cartes. Et je n’avais plus de dépliants. Je n’ai pas vendu une carte au moins. Les gens n’ont pas beaucoup d’argent mais il y en a qui ont mal à le reconnaître et alors ils deviennent parfois agressifs. Moi, j’ai mes déceptions, moi aussi, ici au Point d’informations, où beaucoup de monde est entré aujourd’hui, par exemple.

Joi. În aceste zile, de aproape o săptămînă, n-am mai avut hărţi. Mi se părea că din vina mea, oamenii nu se vor descurca prin Munţii Apuseni. Aveam nişte pliante cu reproducerea unei hărţi, pe care le mai completam eu cu un plus de informaţii şi nimeni nu pleca de la mine cu mîna goală. Azi, am primit nişte hărţi, nu cele mai exacte, dar hărţi. Pliante nu mai am. Toată ziua n-am vîndut o singură hartă. Oamenii nu au bani, dar unii nu vor să recunoască acest lucru, aşa că devin certăreţi, chiar agresivi. Am şi eu dezamăgirile mele, aici la Punctul de informaţii, unde azi, de exemplu, a intrat multă lume.

2 comments:

  1. Există tot felul de oameni e drept, dar poate ai fost mai irascibilă şi, sigur, ai avut alte aşteptări de la această zi. Iti urez un sfîrşit de săptămîna plin de bucurii!A1

    ReplyDelete
  2. Les gens ne sont pas toujours sincères, mais il faut toujours oublier les moments désagréables.

    ReplyDelete