Sunday, May 24, 2009

Mes hôtes


Le 17 mai 2009

Dimanche.
Je suis très occupée. J’ai deux hôtes français, Béatrice et Claude Marcuzzi, un couple très sympatique, qui vont rester chez moi jusqu’au 6 juin, avec trois jours, Lundi, Mardi et Mercredi, où ils seront en Moldavie et au Maramureş…
Béatrice et Claude sont retraités de l’immobilier, ils viennent du sud-est de France, ils habitant quelque part entre Toulouse et Bordeaux, dans une ville qui s’appelle Sarlat. Je crois qu’ils avaient travaillé et habité dans la ville, mais maintenant ils habitent à la campagne, près de Sarlat, une maison que Béatrice a héritée de sa grand-mère.
La région d’où ils viennent est ,du point de vu administratif, l’Aquitaine, la Région d’Aquitaine, le département de Dordogne, qui correspond à ce qu’autrefois on appelait le Périgord…Sarlat est dans le Périgord Noir. C’est le pays du fois gras.
Le nom de Dordogne me rappelle Caroll Hertzig de Grand Saconnex en Suisse et sa table en verre, avec un support en “Yng et Yang”, en pierre de Dordogne, qui te guérrit de maux de tête si tu te penches sur cette merveille…

Mes deux Français arrivent en fin d’après-midi, ce sont deux personnes, disons de mon âge, l’air très sympathiques…Ils s’appellent Béatrice et Claude. Je leur montre la maison, ils peuvent choisir la chambre, c’est celle dont la fenêtre donne sur le jardin et la rue. Je m’inquiette un peu à cause du chien du voisin qui a sa place dans le jardin, vers la porte, qui pleure par fois, pendant la nuit, il est grand mais il est très jeune aussi…Ils me dissent que cela ne les dérangerait pas du tout. C’est leur affaire, finalement, mais j’avais préparé plutôt l’autre chambre…En fin, j'insiste qu'ils s’installent dans toute la maison parce que je ne pense pas accueillir d’autre personnes, en dehors d’eux, jusqu’au 6 juin quand ils partiront…Il y aurait mon ancien collègue de lycée, Mihai Trifu qui aurait voulu venir à Arieşeni, mais il ne sais pas avec certitude quand il obtiendra son petit congée…De toute façon, il trouvera de la place quelque part par ici…J’aurais aimé qu’il soit chez moi, mais s’il vient le 25 mai pour deux-trois jours, je ne pourrais pas…

1 comment: